• (+221) 33 849 16 66
  • |
  • info@panos-ao.org
  • |

61ème session ordinaire de la CADHP : la Gambie est de retour

Ce fut une cérémonie d’ouverture normal, mais avec le cachet d’un anniversaire. La 61ème session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp) a été ainsi ouverte le 1er novembre Banjul, avec bougie et chocolat et sur des airs de « Happy Birthday ». Car cette session qui se tient du 1er au 15 novembre marque le 30ème anniversaire de cette institution de l’Union africaine, mise sur pied en 1987.

Pendant près de trois heures, plusieurs responsables de la Commission et de l’Union africaine se sont succédé à la tribune, avant que le président gambien ne procède à l’ouverture. M. Adama Barrow s’est alors dit engagé personnellement dans ce combat pour les Droits de l’homme qu’il déclare porter comme un manteau. Dans son adresse il a non seulement salué le travail accompli par les membres de la Commission dans les pays africains, mais annoncé différentes mesures concernant la Gambie, dont la mise en place prochaine de la Commission nationale gambienne des Droits de l’homme, la ratification de la Charte africaine des Droits de l’homme et de la loi contre la torture.

Ces déclarations lui ont valu un standing ovation et ont fait dire à plus d’un observateur que la Gambie est de retour dans le concert des nations. Pour Adama Barrow « le rêve d’une Afrique où les libertés individuelles et collectives sont respectées est encore possible, reste à chacun de jouer sa partition ». Du 1er au 15 novembre 2017, les membres de la CADHP, les Ong, les défenseurs des droits humains et les représentants des Etats réunis à Banjul vont dessiner de nouvelles perspectives pour les peuples.

A Propos de l'IPAO

L'IPAO est une organisation non gouvernementale africaine indépendante d'appui aux médias, à la communication, créée en 2000, qui opère principalement en Afrique de l'Ouest. L'IPAO est membre du Réseau Panos (« Panos Network ») qui regroupe 8 Instituts Panos autonomes. Le Réseau Panos est légalement enregistré aux Pays-Bas comme « Fondation du Réseau Panos ». Le Réseau est gouverné par un «...

AUDIO


Entretien avec Alioune Tine, directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre
Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
La montée de l’homophobie : Le cas du Burkina
Discours du président gambien Adama Barrow (61ème CADHP)