• (+221) 33 849 16 66
  • |
  • info@panos-ao.org
  • |

Protection des défenseurs des droits de l’homme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso en bons élèves

Protection des défenseurs des droits de l’homme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso en bons élèves

 

En Côte d’Ivoire et au Burkina Faso les défenseurs des Droits de l’homme baignent désormais dans un environnement juridiquement plus sûr, leur gouvernement ayant adopté des textes qui protègent les hommes et femmes engagés dans la défense des Droits de l’homme. En Côte d’Ivoire, ces deniers peuvent désormais aller et venir en toute liberté, s’exprimer ouvertement et librement. Les sièges de leurs organisations et leurs domiciles sont désormais inviolables et ils peuvent recevoir des financements à la condition que ceux-ci soient licites.

Au Burkina les mêmes droits sont garantis, avec cependant une clause qui permet à l’Etat burkinabé de refouler un activiste ou un défenseur des droits humains s’il considère que la sécurité nationale peut être menacée par ce dernier.

Ces textes constituent des avancées notables que les organisations de la société civile ivoirienne et burkinabé n’ont cesse de saluer même si tout n’est pas encore parfait. Et ils le soulignent. L’application desdites lois pose problème à cause de la mauvaise compréhension de certains articles. Des activistes et défenseurs continuent aussi d’être interpellés puis emprisonnés dans l’exercice de leurs fonctions.

La protection des défenseurs des Droits de l’homme a fait l’objet d’un panel d’échanges lors du forum des Ong en préparation de la 61ème session de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples à Banjul. Les Etats et la Commission sont interpellés pour  jouer leur partition et concourir à un monde juste où les droits et devoirs des uns et des autres sont respectés.

Frédéric MAURIN

A Propos de l'IPAO

L'IPAO est une organisation non gouvernementale africaine indépendante d'appui aux médias, à la communication, créée en 2000, qui opère principalement en Afrique de l'Ouest. L'IPAO est membre du Réseau Panos (« Panos Network ») qui regroupe 8 Instituts Panos autonomes. Le Réseau Panos est légalement enregistré aux Pays-Bas comme « Fondation du Réseau Panos ». Le Réseau est gouverné par un «...

AUDIO


Entretien avec Alioune Tine, directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre
Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
La montée de l’homophobie : Le cas du Burkina
Discours du président gambien Adama Barrow (61ème CADHP)