• (+221) 33 849 16 66
  • |
  • info@panos-ao.org
  • |

SOME CHARLES - Chargé de mission plaidoyer droits humains à REVS Plus

« Il y a eu des chasses à l’homme à Bobo-Dioulasso »

Chargé de mission Plaidoyer droits humains à l’Ong REVS Plus au Burkina Faso, Some Charles s’est prêté à et nos questions sur la situation des LGBTI dans son pays.

Le législateur et la question LGBTI

Au Burkina Faso, le législateur a laissé un vide juridique au niveau des textes, sur la question des LGBTI. Il ne les criminalise pas mais il ne les autorise pas non plus.

Les réactions de la communauté

 Il y a une hostilité. Ceux qui sont au devant de la scène sont les chefs coutumiers et les religieux qui présentent l’homosexualité comme une pratique contre nature. La Conférence de la communauté du grand ouest du Burkina Faso a pu obtenir une pétition de 18 000 signatures pour demander la criminalisions de l’homosexualité.

Les violences basées sur le genre

Il y a eu des chasses à l’homme à Bobo-Dioulasso, avec le mouvement Zéro homosexuel à Bobo, né en 2015. Cette violence s’est poursuivie jusqu’au début de 2017..

L’action des leaders politiques.

Le Parti pour la renaissance nationale a introduit un projet de loi contre l’homosexualité qui n’est pas passé.

Herman Bléoué

A Propos de l'IPAO

L'IPAO est une organisation non gouvernementale africaine indépendante d'appui aux médias, à la communication, créée en 2000, qui opère principalement en Afrique de l'Ouest. L'IPAO est membre du Réseau Panos (« Panos Network ») qui regroupe 8 Instituts Panos autonomes. Le Réseau Panos est légalement enregistré aux Pays-Bas comme « Fondation du Réseau Panos ». Le Réseau est gouverné par un «...

AUDIO


Entretien avec Alioune Tine, directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre
Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
La montée de l’homophobie : Le cas du Burkina
Discours du président gambien Adama Barrow (61ème CADHP)